Vague allemande du 5 octobre 1915 - Région de Perthes-les-Hurlus

Remonter

 

Les propriétés offensives des vagues gazeuses au chlore semblèrent largement diminuées par la distribution des premiers moyens de protection. Depuis le mois d’août 1915, les troupes françaises étaient progressivement équipées des premiers appareils de protection polyvalents, qui protégeaient donc du chlore et de certains lacrymogènes. Cependant, la protections des yeux contre ces derniers n’étaient pas encore satisfaisante.

L’utilisation de substances lacrymogènes sur les troupes françaises ayant donné quelques résultats durant les derniers mois, les Allemands se hasardèrent à utiliser du bromure de benzyle sous forme de vague gazeuse. C’est la seule attaque par vague connue avec cet agressif. De retour sur le front occidental, les Gaspionniers planifièrent l’opération qui devait se dérouler en Champagne, dans le secteur de Perthes-les-Hurlus, sur le front de la 15e D.I..

Le 5 octobre 1915, le vent était faible dans ce secteur, lorsque vers 21h00, s’éleva des lignes allemandes et dans la direction de la butte du Mesnil, une grande lueur rouge pendant quelques minutes. Rapidement, un nuage épais apparu et arriva sur Perthes. La première ligne de tranchées françaises ne fut presque pas atteinte. Des prélèvements ont été réalisés à Perthes et permettront de caractériser le bromure de benzyle, probablement émis en étant vaporisé par la chaleur (ce qui expliquerait la lueur rouge apparue peu de temps avant le nuage). 3 soldats furent assez sérieusement intoxiqués ; l’un d’entre eux décédera 2 jours plus tard. A l’autopsie, on retrouvera un congestion des voies respiratoires et un œdème pulmonaire. Les résultats furent quasiment nuls, ce qui paraissait prévisible. On peut s’interroger sur les effets attendus de cette opération, le bromure de benzyle étant peu toxique et retenu en partie par les appareils de protection français en usage à cette époque. A l’inverse, les troupes allemandes ne disposaient pas de protection contre cette substance et s’exposaient, en cas de changement de direction de vent, à une situation périlleuse.

 

 

 

Avis de Droit d'auteur : Toutes les photos et les matériels de site Web sont le Copyright 2003 exclusif de l’auteur  ou appartenant aux déposants respectifs avec leur autorisation et ne peuvent pas être reproduits, stockés dans un système de récupération, ou transmis entièrement ou partiellement, par n'importe quels moyens, électroniques ou mécaniques, la photocopie, l'enregistrement, ou autrement, sans la permission écrite antérieure de l'auteur.