Toxiques generaux
Accueil Remonter Les irritants Les suffocants Toxiques generaux Les vesicants Etudes Les Neurotoxiques

 

Les toxiques généraux.

Ces produits traversent la barrière alvéolaire pour pénétrer dans l’organisme où ils exercent leur action. Nous ne parlerons ici que des dérivés cyanés, représentés par l’acide cyanhydrique qui est le seul toxique de cette classe utilisée pendant la Grande Guerre.

L'acide cyanhydrique

Action physiologique

Toxique

Nom de guerre

Forestite (France)

Formule

HCN

Etat physique

Liquide

Epoque d’apparition

Juillet 1916 sur la Somme (France)

Moyen de dispersion

Obus

Il s’agit d’un liquide peu stable, incolore, se dégradant facilement, et très volatil. Pour l’alourdir et l’utiliser comme agressif, on l’utilisa en mélange avec du chlorure d’arsenic, du tétrachlorure d’étain (fumigène) et du chloroforme. Le mélange sera baptisé Vincennite, mais son efficacité ne sera pas à la hauteur des espérances de l’armée française, car une forte concentration est nécessaire pour obtenir une certaine efficacité. Ce produit est facilement décelable grâce à son odeur caractéristique d’amande amère ; cependant, l’odorat est rapidement inhibé par le toxique et l’odeur apparaît alors de façon fugace. A faible concentration, on observe des signes disparates comme des céphalées, des nausées et des vomissements ainsi qu’une perte de l’équilibre. A plus forte concentration, la mort est inexorable par paralysie des centres respiratoires. La respiration devient difficile, puis s’arrête. On observe aussi convulsions, vomissements, émissions involontaires d’urines et de selles. Il suffit de quelques minutes pour décéder.

Après guerre, les Russes développèrent des procédés d'épandage par temps froid de ce toxique ; ils le chargèrent en obus et en bombes d'aviation. Des procédés de stabilisation qui permirent de réduire sa fugacité furent explorés et des chargement furent réalisés par l'Allemagne et les Etats-Unis.

 

 

 

 

Avis de Droit d'auteur : Toutes les photos et les matériels de site Web sont le Copyright 2003 exclusif de l’auteur  ou appartenant aux déposants respectifs avec leur autorisation et ne peuvent pas être reproduits, stockés dans un système de récupération, ou transmis entièrement ou partiellement, par n'importe quels moyens, électroniques ou mécaniques, la photocopie, l'enregistrement, ou autrement, sans la permission écrite antérieure de l'auteur.